La théorie de la relativité
Retour
...........................................................
Si vous avez déjà lu les autres articles publiés sur ce site, surtout Cosmos, et vous n´êtes toujours pas convaincu de l´hyperespace, le présent article vous convaincra.
Dorénavant il sera impensable d´étudier la physique moderne sans passer par l´hypergémétrie. Au début du 20ième siècle on ne connaissait pas encore l´hypergéométrie, et c´est la seule raison pour laquelle Einstein ne s´est pas rendu compte que le théorie de la relativité est un phénomène d´hyperespace.
...........................................................

Je m´explique. .........................................................................................
Dans le présent article, je vais me servir de la notion d´hypergéométrie, bien que le livre n´ait pas encore été publié. Allons-y calmement, et il n´y aura pas de difficultés. .........................................................................................
Bien que, de manière générale, je suis assez avare quant à l´utilisation de la mathématique, je ne peux m´empêcher d´exposer quelques résultats mathématiques, à cause de leur beauté et à cause de leur pertinence. Mais ce ne sera qu´un tout petit peu de mathématique. .........................................................................................
Quand nous parlons de la théorie de la relativité restreinte, nous parlons au fait de la contraction de l´espace et de la dilatation du temps. Parlons d’abord de la contraction de l´espace. La formule .........................................................................................



aussi connue comme contraction de Lorenz, est une traduction mathématique de ce dont nous parlons. .........................................................................................
Que dit la contraction de l´espace ? Faisons une première correction : il ne s´agit pas de contraction de l´espace, mais de contraction dimensionnelle. .........................................................................................
Pourquoi contraction dimensionnelle ? Parce que l´espace ne se contracte jamais; ce qui se contracte sont les dimensions de l´objet soumis à des vitesses relativistes. .........................................................................................
Essayons maintenant de résoudre le paradoxe. L´observateur au repos voit une nef aux dimensions L, qui se déplace à la vitesse relativiste v, à une dimension apparente qui est l, plus petite que L. .........................................................................................
Il s´agit ici d´un phénomène de l´hyperphysique qui a attiré mon attention dès le début. A vrai dire, comme la nef ne se trouve non seulement dans l´espace tridimensionnel, où il est sujet à une vitesse relativiste, il projette en notre espace Guimel une dimension inférieure à celle qu´il possède en réalité. .........................................................................................
Que sont les espaces Guimel, après tout ? En langage d´hypergéométrie, les espaces tridimensionnels sont appelés ‘espaces Guimel’. Ce sont des espaces à trois dimensions. Rien de plus. L´espace dans lequel nous vivons, est un espace Guimel. Un espace qui possède quatre dimensions, sera appellé ‘espace Daled’. Tout cela n´est pas bien compliqué ; il s´agit à peine de la nomenclature de l´hypergéométrie. .........................................................................................
J´explique. .........................................................................................
Supposons notre espace Guimel dans un espace Daled. .........................................................................................
C´est tout ce dont j´ai besoin. .........................................................................................
Il est évident que nous ne pouvons pas voir la quatrième dimension. Toutefois, c´est exactement ce qui se passe. La nef se tourne vers la quatrième dimension et sa projection en notre espace Guimel montre une nef rétrécie. .........................................................................................
Voici un exemple. .........................................................................................
Sur le coup de midi, d´un jour de soleil à pic, posez une règle sur le sol. .........................................................................................
L´hypergéométrie n´a pas tendance à compliquer les choses, bien au contraire, elle simplifie notre compréhension de phénomènes compliqués, y compris les phénomènes qui, en toute logique, sont apparemment incohérents.
Alors nous allons nous servir d´elle une nouvelle fois. L´hypergéométrie nous permet d´étudier n´importe quel phénomène multidimensionnel tout en utilisant à peine les dimensions nécessaires, à travers des axes appropriés. Nous allons donc considérer à peine les axes X et X’, et comme nous prenons seulement deux axes en considération, il nous est possible de l´imaginer et de faire la représentation directe de cet espace bidimensionnel (un plan).
.........................................................................................

L´axe X est l´axe parallèle à la vitesse de déplacement du net de dimension L. L´axe X’ est le quatrième axe de l´espace Daled. .........................................................................................
Voir Figure 1. Elle s´explique toute seule. .........................................................................................

Figura 1

La règle L, quand elle est en position horizontale, projette X sur L. Quand en position inclinée, la même règle inclinée selon l´angle eta aura une projection l, où l = L cos (eta). .........................................................................................
Si nous l´appelons
.........................................................................................




où v est la vitesse du nef et c est la vitesse de la lumière, nous tomberons d´accord avec les formules très simplifiées présentées par Paul A. Tripler dans son livre ‘Physique Moderne’. J´ai astucieusement utilisé ‘cosinus’. Pourquoi ? Parce que cosinus suggère projection. Et c´est exactement ça que je suggère. .........................................................................................
Faisons une nouvelle fois appel à notre petite fourmi. La fourmi est, essentiellement et par définition, une petite créature bidimensionnelle. La fourmi se déplace sur des plans. Si vous offrez une carte de jeu à la fourmi pour qu´elle y monte, elle fait quoi, géométriquement parlant ? Dans l´espace tridimensionnel il y a d´infinis espaces bidimensionnels, et un d´eux est le plan. Quand la fourmi passe sur la carte, elle quitte un plan (le sol) et commence à se déplacer sur un autre plan. Dans l´espace quadridimensionnel, Daled, il existe une infinité d´espaces tridimensionnels, Guimel.
Voyons si vous comprenez :
.........................................................................................
.
Quand il atteint une vitesse relativiste, la nef et son espace Guimel s´éloignent de notre espace Guimel. Tout ça, à l´intérieur d´un espace quadridimensionnel, Daled. .........................................................................................
De manière très simple, la longueur L de la nef se déplace dans le sens de l´axe X’. La véritable longueur L de la nef se maintient. Ce que nous pouvons voir, est à peine la projection l de la longueur L de la nef dans notre espace tridimensionnel. Regardez la figure et réfléchissez. L´hypergéométrie permet de raisonner sans utiliser les autres axes. .........................................................................................
Alors l = L.cos (eta). .........................................................................................
J´ai encore beaucoup à dire au sujet de cette figure, mais je veux éviter que cet article devienne trop long. .........................................................................................
En fait, rentrons dans la nef. .........................................................................................
Regardez la figure. Supposons maintenant que l est la longueur d´une piste de pose. Pour la personne qui se trouve en la position L dans le plan XX’, la piste aussi paraît plus courte. La dimension ne sera pas vue comme l (AB) mais comme (AD), utilisant exactement la même projection : (AD) = (AB) cos(eta). .........................................................................................
Voyez comme l´hyperespace simplifie tout. Tout devient bien plus clair et le raisonnement plus facile. Mais est-il vrai que c´est bien comme ça ? Voyez donc. .........................................................................................
Arthur Beiser, dans son livre ‘Concepts de la physique moderne’ nous donne un bel exemple du contraire Selon Beiser, un méson µ se désintègre en un électron en 2.10-6 secondes après avoir été créé. Les mésons sont créés par les rayons cosmiques dans la haute atmosphère. Leur vitesse se situe à 2,994.108 mètre/seconde, soit 99,8% de la vitesse de la lumière. Quand on fait les comptes on verra qu´ils peuvent parcourir à peine 600 mètres. Mais ces 600 mètres sont à regarder à partir des mésons. Quand on refait les comptes après avoir fait la correction cos (eta), on verra que, pour nous, se sont passés quasi 10 km. Ceci explique pourquoi les mésons peuvent atteindre la Terre venant de très haut. .........................................................................................
A la lumière des nouveaux concepts, tout cela est très clair. .........................................................................................
Mais... le temps ?
.........................................................................................

A ceux qui ne savent pas ce que sont les dimensions chroniques, je recommande de lire Cosmos. Voyons ce qui va se passer. .........................................................................................
Incroyable mais vrai ; il se passe exactement la même chose. .........................................................................................
La seule différence est que les axes seront chroniques : T et T’. Nous allons évidemment examiner un plan chronique. Je ne vais pas faire une nouvelle figure, car elle serait égale à l´antérieure. La relativité nous enseigne :
.........................................................................................

«Le temps mesuré en un système de référence relativiste quelconque sera toujours plus lent que le temps de référence arrêté.»
.........................................................................................

Alors que, pour calculer la longueur de la nef nous nous servons de cos (eta), dans le cas présent nous devons utiliser 1/cos (eta).
Comment peuvent-ils être égaux ? Vous avez bien fait attention en ce qui concerne le cas métrique ? Alors vous savez comme il est important de savoir le suivant : vous parlez du point de vue de qui ?
.........................................................................................

Dans le cas paradoxal des jumeaux, celui qui voyage reste plus jeune, et vous avez changé votre point de vue. Vous voulez peut-être savoir combien de temps a compté l´horloge du casanier, comparé au temps mesuré par l´horloge du voyageur. Exactement la même chose que ce qui c´est passé avec la distance dont question dans l´exemple du méson. La distance parcourue dans l´atmosphère était en réalité beaucoup plus grande que la distance parcourue par le méson dans sa référence relativiste. .........................................................................................
Exactement égal. .........................................................................................
Voyez comme le modèle hypergéométrique fonctionne bien. .........................................................................................
Je ne fais qu´ouvrir le chemin Il y a encore beaucoup de travail à faire. Moi-même, j´aurais encore beaucoup de commentaires à faire. La signification physique de l´angle eta, la signification de la quatrième coordonnée, quelle est la valeur et la signification physique de sin (eta), etc. Ce n´est qu´à travers de l´échange d´informations que la science pourra réellement avancer.
J´espère que j´apporte ma petite pierre.
Amusez-vous bien !
.........................................................................................
.

Retour