L'expansion de l'univers
Retour
Debut juillet 1998, lê présent article a été régistré au Cartório de Títulos e Documentos de São José do Rio Preto, Etat de São Paulo, Brésil. C´était avant que le VLT (Very Large Telescope) au Chili n´entre en fonctionnement. Des études réalisées aussitôt que le VLT était opérationnel, au second semestre 1998, ont démontré que l´univers est en expansion à une allure de plus en plus accélérée. Cela a ébranlé la pensée de toute la communauté scientifique. En janvier 1999, la revue américaine SCIENTIFIC AMERICAN a publié une matière comprenant trois articles basés sur les travaux récents au VLT. Cette étude indique que l´expansion de l´univers augmente, et non pas le contraire, comme tout le monde croyait. Ce fait est en contradiction avec la loi de Newton sur la gravitation universelle. Une généralisation de la loi sur la gravitation universelle est indispensable. A ce jours, je n´ai pris connaissance d´aucune proposition dans ce sens. J´ai beaucoup essayé, en vain, de publier le présent article. Même à l´heure actuelle, huit ans après sa rédaction, il contient des informations renversantes qui sont toujours d´actualité.
...........................................................

.........................................................................................
Rêver et oser... .........................................................................................
L´homme, complètement prisonnier de l´espace et du temps, ose vouloir comprendre l´espace et l´univers. L´univers, âgé de 18 milliards d´années, vu par un être dont la lucidité ne dépasse pas les 50 ans. Dans un univers de plus de 50 milliards de galaxies, chacune composée de plus de 10 milliards de soleils, nous sommes moins que de la poussière cosmique. Toutefois, nous rêvons de la création de l´univers... .........................................................................................
Dans ce même esprit d´audace pure, pensons à l´instant initial auquel l´univers a surgi. Je crois à la théorie du Big Bang, bien que sa conjecture n´est pas essentielle. Très souvent, des particules de matière sont crées et détruites en présence de leur antiparticule correspondante. Cela me fait croire que, à l´instant où notre univers a surgi selon une règle de conservation de la masse existentielle, la matière et l´antimatière furent crées en même temps. .........................................................................................
Je fais une distinction entre trois espèces de masses. .........................................................................................
Tout d’abord, il y a la masse existentielle qui donne l´existence à la particule proprement dite. Pour mémoire, pensons au noyau ´d hydrogène, un proton au repos. En second lieu nous avons la masse d´état, ou niveau d´énergie de la particule à l´intérieur d´une structure d´un atome. Ce même proton dans un noyau d´hélium, possède delta (m de masse), négatif dans ce cas, du fait qu´il se trouve dans un noyau d´hélium. Je peux donner un autre exemple : l´électron, dans des couches différentes, a des niveaux différents d´énergie. Alors, puisque la masse est de l´énergie, il aura des masses différentes dans les différentes couches. Le troisième cas est la masse due à l´énergie mécanique de la particule. Le même proton, démuni de son électron, peut être accéléré. A ce moment là il n´est plus au repos et il subit une augmentation de la masse. Bien que ces trois espèces de masses ne sont pas différentes entre elles du point de vue mécanique, elles sont différentes par nature. Une différence fondamentale que l´on peut observer, est que la masse d´état peut avoir des valeurs bien définies qui ne varient pas constamment, tandis que la masse due à l´énergie subit des variations constantes. Une autre grande différence est que la masse existentielle n´est pas l´enfant d´une énergie d´état ou mécanique, mais la création d´une antiparticule, obéissant à une règle de conservation de la masse existentielle. .........................................................................................
Donc, à l´instant où la création de l´univers a eu lieu, de l´antimatière doit avoir été crée en quantité équivalente. .........................................................................................
Mais où, dans notre univers, peut-elle se trouver, cette antimatière ?
.........................................................................................

Nos examens très limités en laboratoire ont montré que, quand la matière entre en contact avec l´antimatière, elles équivalent de l´énergie. Où donc toute l´antimatière de l´univers est-elle gardée, interdite ? Interdite d´entrer en contact avec de la matière, et par qui ?
.........................................................................................

Parmi les forces que nous connaissons, les forces de champ sont caractérisées par le fait qu´elles sont proportionnelles aux masses, et inversement proportionnel au carré de la distance, autrement dit,
.........................................................................................

m peut être masse, charge électrique ou masse magnétique pour les champs de gravitation, électriques ou magnétiques, respectivement. Bien, en ce qui concerne les champs électrique et magnétique, la force sera soit une force d´attraction, soit une force répulsive, selon la nature de m. Tout au long de nos expériences avec les champs de gravitation, nous n´avons trouvé que des forces d´attraction.
.........................................................................................

Et pourquoi n´y a-t-il pas de force répulsive ?
.........................................................................................

n ce moment, je propose que la seule possibilité de coexistence de matière et d´antimatière dans notre univers est que - si m2 est de l´antimatère - la force gravitationnelle change de sens. .........................................................................................
Autrement dit, si l´antimatière repousse la matière. .........................................................................................
Aux temps primordiaux, d´énormes jaillissements de protons et d´antiprotons se repoussant mutuellement, constituaient les masses d´hydrogène et d´anti-hydrogène dont étaient composés les nuages de gaz primordiaux. La suite, tout le monde la connaît...
.........................................................................................

l semble qu´il s´agit à peine d´un simple échange de signaux, mais les conséquences de cette théorie nous permettraient de bien mieux comprendre notre univers. Voyons à peine quelques-unes de ses conséquences :
.........................................................................................

Notre connaissance de la mécanique nous permet de comprendre que, s´il se produit une explosion dans un système isolé, le centre de gravité du système restera statique. Etant donné que les forces du champs de gravitation, agissant sur toutes les parties qui se sont ou qui ne se sont pas détachées, auront tendance à réunir ces parties à nouveau. Il dépendra de l´énergie mécanique du système si cette réunification aura lieu ou non : The Big Crunch. .........................................................................................
En ce qui concerne notre univers, on pourrait dire :
.........................................................................................

  • il est facile de définir l´endroit de l´explosion initiale ;
  • les galaxies se trouveraient en constante décélération.
  • .........................................................................................

    Toutefois, rien ne se passe. .........................................................................................
    Les forces du champ de gravitation répulsives rendraient le mouvement des galaxies bien plus complexe. Et comme des masses équivalentes de matière et d´antimatière ont du se produire, la résultante des forces universelles dans chaque galaxie serait extrêmement complexe. Dépendant de la nature des galaxies voisines, l´univers serait un véritable tourbillon. .........................................................................................
    Et c´est exactement ce qui se passe. .........................................................................................
    Mais tout cela n´empêcherait pas que quelques fragments d´antimatière entrent dans des galaxies constituées de matière. Plus que la masse est grande, moindre est la probabilité que cela se passe, étant donné que la répulsion sera plus forte. .........................................................................................
    Que se passerait-il si un petit météorite d´antimatière entrait en collision frontale avec de la matière ? Il y aurait une énorme explosion d´énergie. Au siècle passé, il y a eu une énorme explosion en Sibérie, causant des dégâts sur des centaines de kilomètres à la ronde. Jamais n´a-t-on rencontré un météorite qui aurait pu causer une telle explosion. Il se pourrait qu´il s´agit d´un petit fragment d´antimatière. Aussi faut-il ajouter que jamais aucune trace de radioactivité n´a été détectée dans la région, tandis cette explosion était plus puissante que la plus puissante de nos bêtes bombes atomiques. .........................................................................................
    Tout au long des innombrables rencontres de micrométéorites de matière et d´antimatière, d´énormes quantités d´énergie seraient libérées, au point de justifier les rayons cosmiques toujours présents, tandis que les rencontres de corps plus massifs donneraient lieu à des explosions de la magnitude d´une supernova. Notez que cela serait une explosion titanesque en dehors d´une étoile. Il serait libéré une quantité d´énergie tellement grande qu´on n´aurait jamais vu rien de pareil dans aucune des réaction nucléaires qui ont lieu dans les étoiles.
    Je suis persuadé que cela a lieu.
    .........................................................................................

    De nombreuses conséquences d´une importance équivalente se sont produites. En astrophysique, étant donné qu´une étoile de neutrons dans une galaxie de matière n´est pas équivalente à sa jumelle dans une galaxie d´antimatière, il se fait que le neutron de matière est différent du neutron d´antimatière. Souvenez-vous que le neutron de matière donne lieu à un proton. Donc, un neutron d´antimatière ferait apparaître un antiproton. Je suis persuadé de ce que cette théorie est très importante pour la physique moderne. .........................................................................................
    Il n´est pas difficile de prouver ce que je dis. Il suffit d´observer que deux galaxies qui se rencontrent manifestent des signaux évidents de répulsion. Des spirales tordues à proximité de l´endroit où les galaxies se rencontrent seraient la preuve d´une répulsion qui, jusqu´à présent, ne connaît pas d´explication physique. C´est pourquoi je supplie tous les astronomes du monde de chercher des galaxies dans de telles conditions et de me dire si ceci est un rêve, ou le fruit d´une meilleure compréhension humaine de l´univers!
    .........................................................................................

    .
    Ubatuba, le 29 juin 1998.

    Retour