Retour
...........................................................
Pendant de nombreuses années, je me suis plaint parce que les éditeurs de littérature scientifique refusaient de publier mes travaux. Je ne vais pas nier que, dans mon fort intérieur, je connais la raison. La raison est très simple: j´ai l´habitude d´écrire au sujet de choses qui effleurent la limite de la connaissance humaine. Il se fait que ces choses là représentent d´énormes pouvoirs et beaucoup d´argent. Certains peuvent être d´avis qu´il vaut mieux ne pas parler de ces choses là. Et, par-dessus le marché, certains de mes travaux impliquent des connaissances interdites.
.........................................................................................

Un de mes articles parle du perfectionnement des systèmes de commande des missiles air-air. La technologie des instruments et des dispositifs de commande ont toujours été mes sujets préférés. Les missiles air-air se déplacent à une vitesse qui est pratiquement égale à celle du chasseur qu´ils poursuivent, mais la quantité réduite de carburant qu´ils peuvent amener limite leur rayon d´action. Une amélioration de leur système de guidage peut les mener plus facilement au but, c.à.d. éviter de perdre en vain un missile qui coûte très cher, et faire de sorte que l´ennemi perd un avion qui coûte encore bien plus cher. S´il était publié, cet article serait sûrement censuré.
.........................................................................................

Dans un autre article, je parle de la codification basée sur la thermodynamique (entropie) et de la théorie des nombres, de manière à ce qu´il soit possible de créer un code ‘incrackable’ même par les ordinateurs quantiques les plus puissants.

Celui qui publie peut être poursuivi en justice.

Personne ne voudra publier si celui qui publie peut être puni.

Quel dilemme !

Je devrais donc écrire uniquement des articles peu enthousiastes, peu utils et vraisemblablement peu intéressants, car dans le cas contraire, certaines personnes pourraient protester !

J´ai essayé de pourvoir Wikipedia de quelques mots-clés qui permettraient que le lecteur peu informé puisse comprendre tout de suite de quoi il s´agit. Un exemple concret: la bélumière. Ce mot a été retiré de Wikipedia sous prétexte qu´il « appartient à une théorie personnelle, apparemment jamais publiée dans aucun article respectable ».

Par contre, le matériau imaginaire kryptonite, qui a comme propriété mystérieuse d´affecter le super-héros Superman, y est décrit en quatorze langues !

Je ne suis sûr de rien de ce qui se trouve sur ma page sur internet. A vrai dire, aucun homme de science n´est sûr de la véracité d´aucune loi de la physique. Tôt ou tard, elle sera niée et un nouveau concept prendra sa place. C´est ainsi que ça se passe en physique.

Afin de vous permettre de voir que je ne suis pas un amateur, lisez ma page sur internet et vérifiez mon bagage académique. Vous arriverez à la conclusion que je suis un homme dévoué à la recherche.

Alors, qu´est ce qui manque ?

Il me manque une liaison académique plus solide, une université ou un centre de recherche qui endosse ce que j´écris.

Quoi qu´il en soit, j´ai l´intention d´épicer un peu mes écrits.

Pour commencer, une confidence : après avoir reçu mon diplôme d´ingénieur en mécanique, en 1970, j´ai reçu une invitation de participer à un projet dans le domaine de la physique nucléaire. Des raisons personnelles m´ont empêché d´accepter. En 1967, un crime passionnel m´avait arraché ma fiancée. Si elle n´était pas morte, je serais probablement rentré à l´Armée de l´Air brésilienne, et ce pays aurait pu faire un grand bond en avant dans le domaine de la physique nucléaire. A l´époque, j´étais en mesure de construire une bombe atomique simple utilisant de l´uranium. Mes collègues militaires avec lesquels j´ai vécu jour et nuit pendant cinq ans, étaient au courant de mon dévouement. J´en ai parlé à quelques amis, et ils n´on pas voulu me croire. A l´époque où Fernando Collor était président, l´Armée de l´Air brésilienne avait de sérieuses ambitions au sujet de la bombe atomique et on en parlait dans le monde entier. Le président a personnellement choisi un puits situé dans la Serra do Cachimbo pour y faire des essais de bombes atomiques. Ils savaient très bien ce qu´ils faisaient quand ils m´ont invité, car j´étais le meilleur projecteur de l´équipe, et un mordu de la physique moderne.

Au cours de ma dernière année à l´université, j´ai fait un stage à la GM. J´y ai fait un travail merveilleux. Je leur ai suggéré d´utiliser des dispositifs électroniques pour commander les moteurs de voitures Chevrolet. Là ils m´ont répondu que jamais un engin mécanique sera commandé par des dispositifs électroniques. Un an plus tard, après avoir quitté la GM, j´étais copropriétaire d´une petite entreprise portant le nom Cibetron. Mon associé et moi ont développé un dispositif électronique utilisant une décharge de condensateurs pour provoquer l´allumage des moteurs de voitures. Notre petite entreprise n´a pas fait long feu, pourtant, de nos jours toutes les voitures ont leur allumage électronique hautement sophistiqué.

J´avais donc bien raison !

Au cours des dernières quarante années, personne n’était en mesure de travailler avec la physique moderne de manière indépendante. Les bombes atomiques n´ont pratiquement pas progressé et sont restées un grand secret. Pendant tout ce temps il fallait travailler en silence et sans échanger d´informations. Ceux dédiés à la physique moderne étaient obligés de vivre isolés. Bien plus isolés que je ne l´étais, car il me restait au moins la liberté de vivre et d´élever mes enfants.

Je ne me plains pas, et je ne me plaindrai jamais, mais sachez que j´ai le bagage de quarante ans de recherche solitaire.

L´importance économique de la Belumière est inimaginable.

On se sert du rayon laser pour codifier des informations et les stocker sur CD et DVD, dans des instruments de mesure de haute précision qui permettre de mesurer la distance entre la terre et la lune avec une précision incroyable, dans les systèmes inertiels utilisés dans les avions militaires et civils, dans des instruments d´étude de la température conçus pour fonctionner à des températures extrêmement basses, près de zéro degrés Kelvin, ainsi qu´en physique nucléaire...

La bélumière peut devenir un outil bien plus précieux et puissant. J´ai des frissons quand j´y pense. La transmission de pensées ne s´effectue pas par rayons électromagnétiques communs : serait-ce par la bélumière ? Un détecteur de bélumière peut abaisser notre actuel détecteur de mensonges du type polygraphe au niveau de jouet. La transmission de pensées d´une être humain à un autre est prouvée scientifiquement. Même les militaires l´utilisent.

Je ne veux aucun droit d´auteur de ‘bélumière’ pour moi-même ni pour ma famille. C´est trop immense. J´ai offert le droit d´auteur à la couronne suédoise et je n´ai jamais reçu de réponse. Si une grande institution n´assume pas ce droit - telle que la famille royale d´un pays sérieux, un pays où le rapport serait certainement utilisé pour promouvoir la science – je cesserai de collaborer.
Le développement de la technologie de la bélumière sera laissé à autrui. Un jour, j´en suis sûr, quelqu´un prendra cette initiative. La bélumière permettra à l´homme d´étudier l´antimatière. L´explosion d´une bombe à antimatière sera tellement ´puissante qu´elle fera trembler le globe entier. Les conséquences seront complètement imprévisibles et peuvent porter sur un changement de sa rotation et de la position de l´axe de rotation et de translation de la terre.
Absolument effroyable...

Je n´ai pas peur de faire de erreurs. Il y a certainement des erreurs dans mes écrits. C´est bon signe. Ceux qui connaissent l´histoire de la physique moderne savent qu´il s´agit d´une séquence d´erreurs et de découvertes, mais les erreurs ont toujours mené au bon chemin. A l´époque où il travaillait encore en Italie, Enrico Fermi lui-même s´est approché de résultats que lui-même ira comprendre des années plus tard, à travers d´articles écrits par d´autres...

Ce sont mes découvertes qui m´effrayent le plus.

Ce qui m´effraye également est le manque de physiciens. Cela peut être le résultat de certaines politiques de la connaissance qui encouragent les sanctuaires et les secrets.

C´est assez surprenante, mais c´est justement ici que nous trouvons les premiers résultats. Je vois un nombre inespérément grand de jeunes qui prétendent se dédier à la physique théorique. Il y a bien longtemps que je ne vois rien de pareil. Je leur témoigne une certaine affection, car je sais que, d´une certaine manière, ils ont été influencés par mon travail. Rien que pour cela, mes études en auront valu la peine.

Laissez-moi leur adresser la parole.

Mes chers jeunes amis : la physique est une amie très exigeante. Je ne vous promets ni richesse ni gloire. La physique peut toutefois vous couronner de ce que l´Humanité aspire depuis la nuit des temps : l´Immortalité. Quand personne ne se souviendra plus quand le Nouveau Monde fut découvert et quand personne ne se souviendra plus pourquoi l´Amérique s´appelle Amérique, nombreux seront ceux qui se souviendront des noms des premiers à découvrir le Cosmos. Je ne vous promets pas de gloire de votre vivant, car toute grandeur nait de l´isolement et de l´humilité. Il faut naître dans une étable. On découvrira très rapidement que le Cosmos est l´éthique. On découvrira très rapidement l´importance de l´humilité, de la vérité et de la simplicité, les ennemis de l´arrogance, de la prédominance et de l´avidité. La connaissance ne vaut pas plus qu´autre chose. Vous avez autant de droits que l´embryon qui est sacrifié dans le cadre de recherches sur les cellules souches. Dans le Cosmos nous sommes tous frères ; il n´y a pas de présent, pas de passé ni d´avenir. Tout y est, tout y est gentil ; il n´y a pas de place pour le désordre, ni pour les conflits ni pour la laideur. Les prochaines années seront très décisives pour l´histoire de l´homme. Nous nous trouvons au centre de l´Histoire...

Faites bien les comptes. Si vous comparez la Terre à un œuf, vous verrez que la croûte de la Terre est plus fine que la coquille de l´œuf.

Et qu´y a-t-il à l´intérieur ? Du feu !

L´énergie disponible à l´humanité grâce au niveau élevé de sa technologie, aurait pu être dominée il y a bien longtemps.

Il y a quelque temps, le Brésil a donné son feu vert à la construction de la centrale nucléaire Angra III. Si le Brésil disposait de physiciens suffisamment préparés pour ouvrir les yeux et visualiser la quantité de déchets nucléaires que cela implique et dont aucune autorité brésilienne n´a jamais été informée, Angra III n´aurait jamais été approuvé. Voyons à peine un des résidus en question, le plutonium : qu´allons nous faire de cet élément qui n´existe pas dans la nature, dont nous ne savons pas comment nous en débarrasser, et dont la seule utilité prouvée est la construction de la bombe à fission nucléaire ? Les physiciens qui, autrefois, avaient une bonne connaissance à ce sujet sont soit morts ou alors très âgés. Les jeunes n´en savent que très peu. Franchement, on n´a pas besoin de réacteurs nucléaires tels que nous les connaissons.

A ceux qui doutent de mes mots et qui croient que j´écris des fantaisies, je recommande de passer mes écrits à un bon cinéaste.

Comme disent les Italiens, "se non è Véro è bene trovato".

.........................................................................................
.

Retour